• Ce mec est magnifique, je crois que je saigne

    Dépooooorrrrttttaaaaaatttiiiiiiooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnnn de fiction. 

     

    Le thêatre d'Harui, 

    Pourquoi le titre "ce mec est magnifique, je crois que saigne" Il n'y avait probablement plus de place pour le "du nez" Et Je ne me souviens pas de la raison. Ce titre me plait

     

    Résumé de l'histoire ? Hmpf

    C'est un immortel, Harui, qui contemple la vie. Pour seul compagnon, un etranger Kaoru qui connait son secret très pertinament. Ils sont enfaite très lié. 

    A ce duo, peu commun, s'ajoute une filette petillante de vie. 

     

    Même si il m'arrive d'avoir un penchant d'emo, je ris souvent, et je suis souvent à m'amuser. Alors, la filette est là pour donné la pêche, vu le caractère de Harui....

     

    Evidemment, la suite procrastine au fond d'ancienne note.. 

     

    Pourquoi y'a 5 chapitres 1 ? Encore qu'il n'y en ai que 5...pourquoi ils sont contradictoire ? 

    Masaru Blond / La fille sauvée la fille pas sauvé / Kaoru qui echange ses cig

     

    Que penseriez vous d'un roman d'incipit des possibles ?

     

    A qui je m'adresse ? A moi ? 

    Mes petits miroirs, qu'en dites vous ? La plus ou moins même chose que moi ?

    "Fait ce que tu veux, mais te prends pas trop trop au serieux ? "

     

  • Un jeune homme était assi en plaine rue, une rue calme. Il fumait d'un air paisible sans expression parasite qui

    troublerait son visage. Il ne demandait rien à personne, après tout rien n'a d'importance. Il fumait paisiblement. 

    Une drôle de femme arriva en furie, jeta sa cigarette en ajoutant : "Un jeune et beau jeune homme ne devrait pas fumer !" 

    Était-ce vraiment une suggestion, elle avait déjà écraser la cigarette. La femme eut juste à lever les yeux et  soupirer pour reprendre le cours de sa vie. Elle était ignorée, vexée ou gênée elle s'en alla. 

    Désormais seul, le jeune homme s'étira et se leva. Tout près, une très jolie fille et un homme se disputait. L'homme tentait d'attraper les main de la fillette mais celle ci retirait à chaque fois ses mains. Lorsqu'il réussit à attraper violemment le poignet de la fille ; le fumeur lui porta un coup bref et puissant dans le ventre.e.

    Quelques coups s'échangèrent entre les deux hommes. Le fumeur était plus agile et puissant qu'il ne paraissait. Il évitait comme par "magie"  tout les coup de l'autre. Lorsque la situation devenait de plus en plus dangereuse pour l'homme, il commença à supplier. le fumeur eut un petit rire sarcastique, il envoya un dernier coup qui plia l'homme au sol. Le jeune homme regarda rapidement autours et prit le poignet de la jeune fille pour s'enfuir à quelques ruelles d'ici, sur le chemin, dans un lieu désert il la lâcha et continuait sa fuite, seul. 

    Contrairement à son plan, la fillette continuait à le suivre; il s'arreta.  Elle le remercia, et cherchait quelque chose à lui offrir dans son sac, le garçon partait. Elle le rattrapa, elle voulait le nom de son sauveur. Elle commencerait  par se présenter "Kasugare Yachiru"

     

     

    Un court dialogue débutait, son nom à lui était Andô Harui. Il parlait brièvement, il n'allait nulle part particulièrement, il ne pensait pas à grand chose. 

     

    Yachiru l'emmena au café dont elle était serveuse.

     

    Un homme s'asseya à la table d'haru, lui donna un paquet de cigarette et s'en alla.


    votre commentaire
  • Un garçon d'une quinzaine d'années était endormi sur un trottoir. Des gens passaient à coté de lui, ils l'ignoraient.
    Son nom était Harui. On ignorait son véritable âge, on ignorait ce qu'il faisait. Il ne parlait que très rarement aux
    gens. De temps en temps, quelqu'un lui parlait. Un vieil homme s’arrêta alors en regardant le garçon, il souriait
    légèrement. Il vit alors des allumettes dépassant de sa poche. Il soupira et ramassa les allumettes et parti.    

      Harui, le jeune garçon ouvrit les yeux, il bailla et roula une cigarette. La  cigarette entre ses lèvres, il fouillait dans
    ses poches, dans ses affaires et soupira. Une jeune femme d'une vingtaine d'année s'approcha de lui. Elle avait un
    visage de tout les jours, de cheveux bruns ondulés, des yeux verts. Elle était assez jolie, mais sans signe distinctif,
    sans défaut, sans originalité. Elle regardait le jeune garçon qui levait alors les yeux vers la femme. Il avait des yeux
    violet, et une peau extrêmement blanche qui contrastait avec ses cheveux d'un noir exquis.

    -Un jeune et beau garçon ne devrait pas fumer.  Souriait-t-elle.  

    -Kaoru. Il la regarda dans les yeux.  Cesse de jouer.

    -Un échange ?  Proposa-t-elle, avec un grand sourire.

    -Ce visage ne va pas avec ce caractère stupide.

    -Je prends ton tabac Rui-chan, voilà tes allumettes.  Elle se servit sans attendre de réponse, lui lança ses
    allumettes et parti.

    Harui la regarda partir. Il ouvrit la boite d'allumettes constatant qu'elle était rempli, il n'en restait que deux ou trois
    la dernière fois qu'il les avait utilisé. Il soupira."Quel abruti."  murmurait-il. Allumant sa cigarette, il s'étira. Il
    regardait les gens passer, marcher. Ils se bousculaient. Pour lui, ils avaient tous le même visages, les même habits,
    les même prénoms, les même vies. Un jour comme un autre dans une rue comme une autre. Il attendait. Il regardait
    les gens, parfois était témoins de crimes, de délits. Il voyait des personnes se faire frapper, il voyait des disputes,
    il voyait aussi de belles choses. Une vielle dame nourrissant des chats, des oiseaux. Des couples se former. Il
    connaissait la noirceur de l'homme, mais aussi sa beauté. Il était spectateur de ce monde.

    -Au secours !  S’exclama une jeune fille. Deux hommes d'une trentaine d'années, l'avait attrapé et emmené dans
    une ruelle "peu fréquenté". C'était le soir, il y avait peu de gens. Personne n'avait vu, ou en tout cas personne
    n'arriva. Les mauvais desseins domninaient. Harui avait l'habitude de ce genre de scènes, et il savait que s'il intervenait quelque chose d’ennuyeux arriverait à la suite. Il entendit de nouveau la jeune fille crier. Elle hurlait, personne ne venait. Harui soupirait et ralluma sa cigarette qui venait de s'éteindre. La nuit tombait, la jeune fille ne cria plus."Enfin" chuchota Harui.  Il entendit alors des éclats de rires, c'était deux hommes. Ils arrivaient vers Harui.

    -oh. Regarde, un autre gosse. Dit l'un des hommes.

    -On se le fait ? Il sorti un couteau. Alors mon petit tu fais quoi dehors à cet heure-ci ?

    Harui soupira, "j'aurais dû me casser..."

    -Tu as de l'argent, mon petit ?  Demanda l'autre homme.

    Harui ne lui répondit pas. 

    -Quoi ?  Le premier homme s’énerva. Il se fout de nous ?  Il envoya un coup de pied dans le ventre d'Harui qui
    toussa et posa un genou à terre.

    -Aucun cri ?  Le second homme ramassa une barre en fer, et le frappa dans le dos. Harui glissa sur le sol et ne bougea pas.  

    -Met le debout !  S’exclama l'homme au couteau. Il s’exécuta, Harui se laissait faire. Et le premier homme, glissa
    le couteau sur son visage. Je vais te faire crier morveux. Il pris la barre de fer du deuxième et le frappa de
    toutes ses forces, jusqu’à ce que Harui perde conscience.

    -Déjà ?  putain. Il frappait encore Harui, qui était recouvert de sang et d'hématomes. 

    Les deux hommes prirent toutes les affaires de Harui, et lancèrent son corps dans une poubelle, où la jeune fille
    avait aussi été lancé. Harui respirait encore, mais assurement pour peu de temps penserait les bandits. Tandis que ceux là continuaient leur cruel chemin, ils croisèrent un garçon très souriant aux cheveux vert. Les deux se regardèrent et eurent denouveau leur sourire malsain.

    -Excusez-moi, je cherche mon ami. Vous n'auriez pas vu, un petit prétentieux ? Il a des cheveux
    noirs. 
    Demanda-t-il avec un grand sourire.

    - peut être héhéhé.

    -Oh..merde. Le garçon avait remarqué, qu'un des hommes portait le sac de son ami. Que faire ? Il vous a
    sauvé la vie, je ne peux me permettre de gâché votre chance, que faire. 
    Il respira un bon coup et lança
    un dé au sol, il s'accroupit. Un Cinq apparut. Ohh !  Il craqua ses mains.

    -Il se fout de nous ?  S'énerva le premier.



     Quelques minutes plus tard...

    -Ruii  ou es-tuuuu ? Appela le garcon qui portait sur son dos le sac de son ami.


    votre commentaire
  • Aide de compréhension: 

     

    Personnages

    Ando Harui : 

    Apparence : On ne voit seulement un garcon peu expressif, qui fume beaucoup. Il semble reconnaitre les gens sans un coup d'oeil.

    aide : Il est un être immortel. Il a vécu assez de temps, pour n'être maintenant que dans une routine, une pendule infernal qui ne lui font plus aucun effet, aucun frisson. Il semble vivre une vie exceptionnelle et pourtant vide et plate. 

    Il est observateur. Il n'actionne rien à l'histoire. 

     

    Kaoru :

    Apparence : Il est multiple. Il apparait sous multiple formes et à chaque fois offre ou retire l'action de fumer. Il est aimanté à Harui. Il apparaitr pour rendre un peu joyeuse la vide de Harui. Il est tout les passants. 

    Aide : Comme un jeu, il veut que Harui sans un mot sache que c'est lui. Il interragit avec Harui à chaque fois en lui donnant un indice. Il signe sa présence de manière à ce que seul le lecteur et Harui puisse le découvrir. Les autres le voit comme un passant. 

     

    Yachiru : 

    Apparence : Jeune femme, adolescente on en sait pas trop si elle a 15 ou 20 ans. Elle rafraichit le tout. Féminine et empotée elle fourre son nez partout. Elle cherche les histoires d'Harui

    Aide : Prévisible et parfois si peu, cela cause un beau contraste; Elle surprend Harui qui croit vite la cerner à chaque fois. 
    Son intérêt pour Harui, le pousse a vivre un peu plus

     

    Masaru : 

    Apparence : Jeune homme, Il est de la même année que Yachiru, Ils sont fait le collège dans la même classe, et se cotoyent au lycée. Apparence soigneuse.

    Aide : Il est le délégué de la classe de Yachiru, alors il est souvent dans les patte de Yachiru pour qu'elle revienne en cours. Il rencontre très tôt Harui; Il ne s'entend pas avec la majorités des apparenceµ/caractère de Kaoru


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique